Déa Pageaud
Cabinet de thérapie à Nantes
 
142 boulevard François Mitterand, 44800 Saint-Herblain
 
Indisponible aujourd'hui
 
06 62 07 53 95

Comment choisir son thérapeute ?

23 Déc 2021 Déa Pageaud Publications

La crainte de tomber sur des mauvais thérapeutes

Aujourd’hui, on estime à une quinzaine le nombre des méthodes en psychothérapies reconnues et organisées au niveau international. On y trouve par exemple les thérapies systémiques familiales, l’analyse transactionnelle, la psychanalyse, l’hypnose, l’EMDR, l’art-thérapie, les constellations systémiques, la somatic-experiencing ...

Il est difficile souvent pour une personne novice d’orienter ses recherches quand il s’agit de prendre un premier rendez-vous. Ce premier pas est déjà une démarche qui demande beaucoup de courage et qui peut être empreinte de crainte, la crainte de tomber sur un charlatan, de dépenser son argent pour rien, perdre du temps, avoir le sentiment d'avoir été manipulé.

C’est pourquoi  la notoriété des praticiens en psychothérapie se transmet fréquemment par le bouche-à-oreille, cela permet de rassurer le client sur la personne du thérapeute. Savoir qu’un proche ou une connaissance a déjà travaillé avec tel professionnel et qu’il en a été satisfait, ou encore que tel médecin généraliste le recommande, est un gage de sécurité; la sécurité est  fondamentale lorsque l’on travaille avec l’humain et davantage encore en cabinet de thérapie, lieu dans lequel nous exposons nos souffrances, nos vulnérabilités.

Mais ce bouche-à-oreille n’a pas toujours lieu; alors comment trouver ce qui nous convient sur la vaste toile qu’est le réseau internet ?

Comment trouver la méthode et le thérapeute qui nous convient ?

Se poser les bonnes questions: quel est le but de la thérapie?

Lire sur les différentes approches me semble fondamental. Essayer de saisir quels sont les outils utilisés, la durée qui est préconisée, la spécialisation éventuelle du praticien. Est-ce que j’arrive en consultation pour un soutien temporaire ou bien je cherche des réponses à un mal-être qui me semble plus profond et plus ancien? Quelle est ma demande?

 Les thérapies dites humanistes, existentielles ou encore de relation (telles que la psychanalyse, la gestalt-thérapie, la thérapie Rogérienne) impliquent un engagement plus important de la part du client, et lorsque l'on cherche une réelle transformation elles répondent de façon plus pertinente. Une thérapie brève telle que l'hypnose ou l'EMDR ou d'autres thérapies qui travaillent sur le symptôme ont l'avantage de soulager une souffrance rapidement, et ceci est parfois nécessaire. Reste ensuite à rester vigilant à ce qu'il n'y ait pas des réminiscences sous d'autres formes de symptômes.

Arrivé à ce stade de votre réflexion vous n’êtes pas plus avancé me direz-vous... Il est vrai que lorsque l’on entre dans la constellation des thérapies qui parfois se croisent au cours de leurs histoires respectives et peuvent présenter, en plus, des similitudes, on ne sait pas encore forcément ce qui nous convient, en tant qu’être singulier qui attend des réponses à sa souffrance. Le magazine “ Sciences Humaines” écrit dans un numéro spécial sur les psychothérapies datant du mois de octobre et novembre 2021 : "Alors que les thérapeutes attachent beaucoup d’importance à leur appartenance, il apparaîtrait que ce sont les qualités humaines de la relation, la motivation, l’implication des partenaires et de la personnalité du praticien qui sont les facteurs les plus déterminants pour l’issue d’un parcours thérapeutique.”  Le magazine parle même d’une base commune aux psychothérapies, et c’est encore plus vrai pour les thérapies à long terme durant lesquelles la relation thérapeutique est au cœur même du processus.

 En d’autres termes, une relation thérapeutique c’est avant tout une rencontre. Une rencontre avec une méthode mais surtout avec un professionnel dont les qualités humaines sont aussi importantes que sa formation théorique.

Vous faites face à des addictions ou des troubles du sommeil ? 

La Gesltat-Thérapie est une solution appropriée pour y faire face.

Pour conclure avant de rentrer dans des détails qui pourraient à nouveau créer de la confusion: si votre thérapeute vous a été recommandé par une personne de confiance cela facilitera certainement votre démarche. Si ce n'est pas le cas, il convient d’être attentif sans doute dans un premier temps à son école de pensée, sa méthode; ai-je envie d'un travail dialogal et interprétatif (dans ce cas la psychanalyse est tout à fait appropriée), d'un travail corporel, ou les deux (la Gestalt-thérapie répond traditionnellement aux deux approches)? Le travail en groupe est aussi très puissant. Vous pouvez également vérifier son diplôme, vous renseigner sur sa formation, regarder s'il est soumis à un code de déontologie qui doit normalement apparaitre sur son site. Peut-être est-il également adhérent à un syndicat de professionnels?

Faire attention au déroulement de la thérapie

Puis une fois le contact établi, il s'agit surtout d'être attentif à la relation; comment je me sens face à ce praticien? Est-ce que j'ai envie de travailler avec lui? Je parle ici d'une rencontre qui a lieu ou qui n'a pas lieu. En tant que psychopraticienne, je propose toujours à mes clients que nous fassions connaissance lors des trois ou quatre premières séances et ce afin de se laisser le temps de sentir si nous avons envie de travailler ensemble. Ce moment de pré-contact est essentiel pour moi afin d'évaluer si je suis en mesure d'accompagner ce client; et pour le client c'est le temps nécessaire pour réfléchir à son engagement dans un processus qui pourrait avoir un impact très fort dans sa vie, alors non! On ne choisit pas son thérapeute comme on choisirait son banquier, car nous entrons là dans la sphère délicate de l'intime.

Se renseigner sur les formations que le thérapeute a suivies

J'ajouterais que mon thérapeute devra être suffisamment formé pour accueillir mes colères,  mes tristesses, mes angoisses, mes souvenirs traumatiques tout en garantissant un cadre sécurisant. C'est pour assurer cette sécurité que certaines formations telles que la Gestalt-thérapie ou la psychanalyse demandent à ses futurs praticiens de suivre une thérapie personnelle, leur permettant d'acquérir des compétences et des qualités humaines qui même si elles n'entrent pas dans le cursus académique n'en sont pas moins essentielles dans l'accompagnement.

Quelle que soit son obédience, je choisis mon thérapeute parce que j’ai envie de travailler avec CETTE personne.

Il faut savoir écouter sa petite voix qui nous dit si on est au bon endroit ou pas!

Vous avez besoin d'un accompagnement thérapeutique ? Vous vous posez des questions ?

Déa Pageaud, psychopraticienne à Nantes et spécialiste en Gestalt-Thérapie vous accompagne sur votre parcours.


Derniers articles

Comment guérir du stress post-traumatique?

Comment choisir son thérapeute ?

Série documentaire : des femmes qui boivent

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.